Le numérique : Une révolution continue pour le système de santé

Les systèmes publics de santé à travers le monde font face à un environnement complexe et en mutation rapide. Les défis sont nombreux. Pensons aux mutations démographiques ou épidémiologiques comme la hausse importante des maladies chroniques. Pensons également au difficile équilibre des finances publiques. Face à ces défis, plusieurs placent leur espoir dans les innovations numériques. Quel rôle le numérique est-il appelé à jouer ? Cette conférence vise à offrir des éléments de réponse afin d’alimenter une réflexion prospective sur la transformation de nos systèmes de santé.

Le contexte québécois et les orientations ministérielles

Dr Jean-Paul Fortin, M.D., FRCP, SoQibs

La conférence sera l’occasion d’engager une réflexion constructive sur l’évolution et le portrait actuel du numérique en santé au Québec. L’objectif étant d’ouvrir la perspective sur les meilleures façons et leviers à considérer pour relever les défis actuels et à venir pour notre système de santé. Pour ce faire, cette réflexion mettra la lumière sur un certain nombre de déterminants majeurs qui influencent l’évolution de l’informatisation des systèmes de santé, et dont il faut se préoccuper davantage.

Lire la suite

Utilisation des données cliniques issues des dossiers médicaux électroniques à des fins de recherche et d’amélioration continue de la qualité des soins et services : Un défi de taille essentiel à relever

Dr Jean-François Éthier, M.D, Ph. D, Unité SOUTIEN, Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP)

Les dossiers médicaux électroniques regorgent d’informations pertinentes, voir essentielles pour une conduite optimale des activités de recherche et d’amélioration de la qualité des soins. Néanmoins, plusieurs défis complexifient ou même empêchent l’accès aux données contenues dans les DMÉ. L’Unité Soutien SRAP du Québec et l’INESSS, en collaboration avec plusieurs partenaires, ont évalué la situation et proposer des pistes de solutions. Les principales conclusions du rapport seront présentées.

Plénière Perspective et rôle du citoyen-patient dans le numérique

Animatrice

Pre Marie-Pierre Gagnon, Ph. D., Université Laval et Centre de recherche sur les soins et les services de première ligne de l’Université Laval (CERSSPL-UL)

Comment prendre en compte la perspective des citoyens et des patients dans le développement des technologies numériques en santé ? Quel est leur rôle dans la prise de décision concernant ces technologies ? Comment favoriser leur engagement pour un système de santé apprenant ? Voilà les principales questions qui animeront les échanges lors de cette session plénière où la perspective du citoyen-patient sera au premier plan.

Point de vue d’une citoyenne sur l’apport du numérique dans les services de santé et les services sociaux

Une citoyenne, Isabelle Côté, exposera sa propre vision des opportunités et des enjeux de la télésanté et du numérique en santé. Cette intervention sera l’occasion d’amener un regard nouveau, autre que celui des « experts »,  sur la place du numérique dans les stratégies de transformation de notre système de santé et des services sociaux. Ça sera l’occasion de rappeler l’importance d’inscrire la télésanté, et le numérique en général, dans une perspective plus globale d’un système de santé et des services sociaux – mais aussi d’une société –  dont la mission première se doit de traduire les valeurs d’universalité, justice, solidarité et d’équité que sont les fondements de notre société.

L’implication des citoyens-patients dans le développement de la télésanté au Québec : perspectives croisées des parties prenantes

Hassane Alami, Ph. D., Postdoc, Université Laval et CERSSPL-UL

Compte tenu des enjeux sociétaux que soulève la télésanté, l’implication des citoyens-patients est vue comme un moyen de réduire l’écart entre les données probantes provenant des modèles de recherche et de prise de décision traditionnels et les attentes, subjectivités et besoins réels des populations. Nous avons exploré la perception des différentes parties prenantes au sujet de l’implication des citoyens-patients dans le développement de la télésanté au Québec.

Lire la suite

Les défis de l’utilisation du dossier médical électronique (DMÉ) lors de la consultation en santé : illustration et réflexions sur les constats favorables, mais aussi troublants

Marie-Thérèse Lussier, M.D., B.Sc., M.Sc., FCMF

Illustration détaillée de l’utilisation d’un DMÉ dans le quotidien d’une consultation clinique. Il s’agira d’une démonstration concrète d’une communication patient-médecin utilisant un DMÉ en entrevue. Cet exercice permettra d’exposer des constats encourageants mais aussi troublants de l’utilisation du DMÉ. Un exposé accompagnera la démonstration et mettra en évidence les enjeux de différents contextes de pratiques et d’utilisation (ex. variations dans les outils, dans les fonctionnalités pour les suivis, les relances, dans l’utilisabilité, la continuité informationnelle). L’exposé traitera aussi de ce qui est requis pour le partage des données entre les cliniciens (ex : standardisation et harmonisation) et les autres systèmes (ex DSQ, DCI…) et traitera des facteurs facilitants et des barrières pour un usage optimale desdits dossiers par les cliniciens et leurs patients.

L’utilisation du numérique pour le médicament : un défi sous-estimé ?

Pre Aude Motulsky, BPharma, Ph. D., Université de Montréal, ESPUM/CR-CHUM

Quelles sont les conditions pour des services mieux intégrés et un usage optimal des médicaments ? Qu’en est-il des solutions numériques intégrées existantes ou souhaitées dans le DSQ, les DCI et les DMÉ ? Il y a des exemples encourageant d’utilisation dans certains milieux : quels en sont les caractéristiques ? Mais il y a aussi des situations décevantes :  Pourquoi? Quel rôle, pour le médicament, le patient peut-il avoir comme partenaire et responsable de sa santé? Et à quelles conditions? 

Téléassistance en soins de plaie : une influence positive sur la collaboration interprofessionnelle!

Véronique Brassard, conseillère en soins infirmiers stomothérapeute et étudiante à la maîtrise en sciences de la santé avec mémoire

La collaboration interprofessionnelle est un concept assez vaste dans le réseau de la santé. Il est aussi un phénomène ayant été étudié à plusieurs reprises et qui est de plus en plus indispensable dans le quotidien des professionnels de la santé. En soins de plaies, la collaboration est devenue un élément important et déterminant dans la gestion et le soin des plaies complexes. Au Québec, notre vaste territoire fait en sorte que l’accès aux soins de santé spécialisés est difficile dans certaines régions. La téléassistance en soins de plaies à domicile (TASP) est devenue une modalité très utile pour rejoindre certains usagers vivant dans des milieux moins accessibles puisqu’elle permet à l’infirmière soignante à domicile d’effectuer une consultation avec une stomothérapeute à distance, située dans un centre tertiaire. Cette conférence propose de dévoiler les effets de la TASP sur la collaboration interprofessionnelle.

The Population Health Record (PopHR) Project – Enabling the Intelligent use of Clinical and Administrative Data to Improve Population Health

Pr David Buckeridge, M.D., Ph. D., Université McGill

Rapid increases in data availability and computing capacity continue to expand the potential for enhancing our understanding and management of population health. The challenge remains, however, to use new data and technologies in manner that improves population health outcomes. This presentation will describe the Population Health Record (PopHR) research program, which aims to develop new informatics methods for monitoring population health and to evaluate the effect of these methods in practice settings. In close collaboration with public health and health system partners, we have developed a ‘Big Data’ platform that uses artificial intelligence to integrate indicators calculated from multiple data sources and present indicators to users in manner that is consistent with biomedical knowledge. This research has included developing new indicators and statistical methods to measure important health concepts and creating intelligent software interfaces to communicate indicators to different stakeholders. We are currently implementing this platform in the province of Quebec and Canada-wide and will soon be evaluating the uptake and use of the PopHR in different settings.

Les conséquences inattendues de l’utilisation de la télésanté dans l’offre des soins et services : vivre avec la complexité

Hassane Alami, Ph. D., Université Laval et CERSSPL-UL

Les initiatives de télésanté se sont multipliées un peu partout dans le monde, mais leur intégration reste difficile en raison de la complexité des questions et enjeux qu’elles soulèvent, notamment aux niveaux sociopolitique, économique, organisationnel, clinique, professionnel, culturel, humain, légal, éthique et technologique. Les données probantes au sujet de la télésanté traitent habituellement des effets et bénéfices attendus, mais ses conséquences inattendues (CI) sont peu documentées. Nous avons exploré et analysé des CI multidimensionnelles qui ont été associées à l’implantation de projets de télésanté au Québec. Selon nos résultats :

1) L’utilisation de la télésanté requiert de nombreux ajustements, changements et négociations, souvent sous-estimés lors des phases initiales de la planification des projets;

2) La télésanté peut entrainer l’apparition de nouveaux corridors de services qui pourraient impacter sur ceux qui existent déjà et implique plusieurs ajustements pour les organisations, tels que des investissements et ressources supplémentaires, mais aussi le risque de fragmentation des services et la nécessité de trouver un équilibre entre la standardisation des pratiques et les innovations locales;

3) La télésanté peut accentuer les tensions émanant des relations de pouvoir entre les parties prenantes;

4) La télésanté peut conduire à des changements importants dans les responsabilités des intervenants dans la chaine de production et dispensation des services; 

5) La télésanté met en lumière l’inadéquation et le décalage existant entre les cadres législatifs et règlementaires actuels et la réalité des acteurs sur le terrain.

Comme conclusion, les recherches-évaluations futures devraient être plus sensibles à la complexité des facteurs multidimensionnels et interdépendants qui influent sur l’implantation des services de télésanté ainsi que sur ses impacts, attendus ou inattendus.